Migrations résidentielles en Vendée

0

Migrations résidentielles en Vendée

Sur la période comprise entre le 1er janvier 2001 et le 1er janvier 2006,  68 272 personnes en provenance d’un autre département sont venues s’établir en Vendée tandis que 36 972 personnes étaient comptabilisées en sens inverse. Au total, le solde des migrations résidentielles “entrées/sorties du département”, sur la période considérée, s’est établi à 31 300 habitants à la faveur des entrées.

A l’échelle infra-vendéenne, si les 30 cantons bénéficient d’un solde migratoire positif, ce dernier est toutefois très variable, particulièrement entre l’Est, où les soldes demeurent globalement mesurés, et l’Ouest du département.

Les gains les plus importants sont recensés sur le littoral (canton de St Gilles-Croix-de-Vie +4 378 hab., des Sables-d’Olonnes +3 459, de Talmont-St Hilaire +1 790, ou encore, de Moutiers-Les Mauxfaits +1 144 et de Luçon +1 125), dans les cantons rétro-littoraux (Challans +1 330 et La Mothe-Achard +1 189) mais aussi, dans le Centre vendéen (cantons de la Roche-sur-Yon + 2 308 hab. et du Poiré-sur-Vie +1 312). Lire la suite …

Télécharger

Migrations résidentielles en Vendée

Quelques diapos tirées de l’étude …


partagez.