Vers une démarche de gestion intégrée pour le littoral vendéen

0

Vers une démarche de gestion intégrée pour le littoral vendéen

Le littoral vendéen comprend plusieurs unités : le marais Breton au Nord, les îles de Noirmoutier et Yeu, le Pays de Monts et la Côte de Lumière caractérisés par d’importantes zones de marais et par de vastes étendues dunaires entourées par une urbanisation relativement importante, le Talmondais avec également de grandes surfaces sableuses mais une urbanisation plus restreinte et enfin la région de la Baie de l’Aiguillon au sud, site représentatif des prés salés atlantiques entourant une immense vasière.

La concentration de la population est de plus en plus forte sur cette zone restreinte. Ainsi, en 1999, les communes du littoral représentent 20 % de la population totale de la Vendée, soit une densité moyenne de 124,7 hab./km² contre 80,3 au niveau départemental.

Cette concentration, en démographie et en activités, entraîne irrémédiablement des besoins importants d’espace. De ce fait, le littoral et les îles constituent le secteur où le coût du foncier est le plus élevé de Vendée.

La forte pression foncière génère une hausse considérable du prix des logements. Le marché de l’immobilier se trouve ainsi relativement déstabilisé avec des conséquences importantes sur le logement des résidents permanents et celui des travailleurs saisonniers. Beaucoup de jeunes couples ont des difficultés à se loger sur le littoral à des prix acceptables et doivent donc s’installer dans des zones plus éloignées du rivage. Lire la suite …

Vers une démarche de gestion intégrée pour le littoral vendéen

partagez.